Formation BB et PPL(A)

L'Aéro-club claude CHAUTEMPS est un organisme de formation déclaré auprés de la DGAC.

Il assure la formation au BB, PPL(A) et vol de nuit.

Numéro d'organisme: F-MPY-99023

DR400 Coucher de soleil

Formation au pilotage

Les instructeurs du club sont habilités pour assurer la formation au BB (Brevet de Base) et au PPL (Private Pilot Licence).

Le Brevet de Base Avion (BB) est un brevet qui n’existe qu’en France, contrairement à la licence de pilote privé avion (PPL: Private Pilot Licence – anciennement TT) qui est une licence européenne. Le PPL permet également de voler dans d’autres pays comme les USA. Le BB est le premier des deux brevets qui permet de piloter un avion à titre privé. Il n’y a aucune limite d’age pour commencer votre formation mais le premier vol solo ne peut se faire avant 16 ans révolus pour le PPL et 15 ans révolus pour le BB. Seules les heures solo effectuées après 16 ans révolus seront comptabilisées dans le cadre d’une formation PPL.

De nombreuses bourses (en passant tout d’abord le B.I.A.) peuvent réduire considérablement le prix de la formation pour les jeunes. Si vous avez moins de 21 ans vous pouvez avoir droit à des bourses (de 300 à 900 euros) attribuées par la fédération. Dès l’âge de 13 ans, le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique (BIA) vous fera découvrir les joies du pilote privé. Cours théoriques (environ 40 heures) et 2 heures de vol avec un instructeur dont 1 heure en tant que commandant de bord et 1 heure en tant que navigateur.

Voici en quelques lignes les explications de ces deux brevets, leurs compléments et leurs renouvellements que vous pouvez passer en régime VFR (Visual Flying Rules) en d’autres termes « le vol à vue ».

Le Brevet de Base

 

Le Brevet de Base (BB) permet à son titulaire de piloter seul à bord et sans rémunération, un avion immatriculé en France du modèle de celui sur lequel il a obtenu son brevet, dès l’âge de 15 ans révolus. Il ne peut voler qu’en France en dehors des espaces aériens contrôlés ou réglementés dans un rayon de 30 km autour de son aérodrome de base, après avoir satisfait à un examen théorique et pratique. Pour effectuer un vol solo l’élève devra être en possession d’un certificat médical valide et être âgé de 15 ans révolus.

Pour être présenté aux épreuves du Brevet de Base, l’élève devra être en possession d’un certificat médical valide, être âgé de 16 ans révolus et devra justifier de 20 atterrissages sur avion ou planeur à dispositif d’envol incorporé et totaliser 10 heures de vol dont 4 heures de vol seul à bord :

  • 6 heures de vol en double commande avec instructeur,
  • ou 3 heures de vols en DC si l’élève est déjà titulaire d’une licence planeur ou hélicoptère.

 

Au terme de sa formation, l’élève subira une épreuve théorique par un FE (Flight Examinator) et une épreuve de contrôle en vol sur avion ou sur planeur à dispositif d’envol incorporé. Le vol de contrôle sera d’une durée minimale de 40 minutes.

Compléments d’instructions au Brevet de Base

 

Ils permettent d’exercer la fonction de Commandant de bord sur tout avion monomoteur ou multimoteur à traction centrale équipé de dispositifs particuliers. Ils sont dispensés par un FI (Flight Instructor) ou FE (Flight Examinator). Voici quelques-uns de ces compléments

  • Emport de passager (spécifique au BB) nécessite 20 heures de vol solo
  • Navigation et aller plus loin (spécifique au BB)
  • Décoller et atterrir sur d’autres terrains (spécifique au BB)
  • Evoluer en zone contrôlée (spécifique au BB)
  • le vol de nuit local (spécifique au BB)
  • Train d’atterrissage escamotable ou hélice à pas variable (BB et PPL)
  • L’utilisation d’autres modèles d’avion (BB et PPL)
  • la pratique de la voltige (BB et PPL)

 

Renouvellement et prorogation du Brevet de Base

 

Le brevet de base avion est valable 24 mois pour les pilotes de moins de 40 ans et 12 mois pour les pilotes de plus de 40 ans. Le BB se renouvelle auprès du service des licences du district aéronautique de votre région pour une période de même durée sous réserve que vous remplissiez les conditions d’aptitude physique exigée. Le pilote devra justifier dans les 12 derniers mois précédant la demande de renouvellement, de 10 heures de vol en qualité de pilote commandant de bord avion. Lorsque la validité de la licence est réduite à 12 mois (pilotes âgés de plus de 40 ans), vous devez justifier de l’accomplissement, dans les 6 derniers mois précédant la demande de renouvellement, de 5 heures en qualité de pilote commandant de bord avion. Si vous ne totalisez pas le nombre d’heures prescrites, vous devrez satisfaire à un contrôle dispensé par un instructeur habilité, portant sur les épreuves pratiques exigées pour la délivrance du Brevet de Base de pilote d’avion.

La licence de Pilote Privé : PPL(A)

 

La licence de Pilote Privé Avion (PPL) permet à son titulaire d’exercer sans rémunération, les fonctions de commandant de bord ou de copilote avec emport de passager non payant en France et à l’étranger, de tout avion effectuant des vols non rémunérés, dès l’âge de 17 ans révolus. Pour effectuer un vol solo, l’élève devra être en possession d’un certificat médical valide et être âgé de 16 ans révolus. Pour être présenté à l’examen du PPL, l’élève devra être en possession d’un certificat médical valide, être âgé de 17 ans révolus et devra justifier de 45 heures de vol minimum.

  • 25 heures de formation en vol et en double commande avec instructeur,
  • 10 heures de vol solo supervisé,
  • dont 5 heures de vol solo en campagne.  Au cours de ces 5 heures de vol, une navigation en triangle de 150 NM avec 2 atterrissages complets sur aérodromes intermédiaires (escales) devra être effectuée.

 

La formation comprend également une initiation au vol sans visibilité appelé PSV (Pilotage Sans Visibilité) ou VSV (Vol Sans Visibilité). Ces 5 heures exigées peuvent être faites sur simulateur de vol agréé. Pendant sa formation, l’élève peut passer son examen théorique au district d’où il dépend en une seule fois ou en 5 modules distincts mais étalé sur 12 mois maximum. Le candidat a alors 24 mois pour passer l’épreuve pratique et obtenir sa licence PPL. L’examen théorique comportera une centaine de questions (à choix multiples) portant sur les chapitres classiques comme la réglementation, les principes du vol, la navigation, la météorologie, etc… Il faudra obtenir 75% des points alloués pour être reçu à cet examen écrit. Au terme de sa formation de pilote, l’élève sera contrôlé en vol par un FE . L’épreuve pratique PPL est divisée (sur monomoteur) en 5 sections: si l’on échoue à une seule section, on peut la repasser dans les 6 mois. Un échec à plus d’une section impose de tout repasser. Le vol de contrôle sera d’une durée minimale de 1h40 minutes

Les compléments d’instruction au PPL(A)

 

Ils permettent d’exercer la fonction de Commandant de bord sur tout avion monomoteur ou multimoteur à traction centrale équipé de dispositifs particuliers. Ils sont dispensés par un FI ou FE. Voici quelques-uns de ces compléments :

  • Train d’atterrissage escamotable ou hélice à pas variable,
  • L’utilisation d’autres modèles d’avion,
  • La pratique de la voltige,
  • Le vol de nuit, etc…

Renouvellement et prorogation du PPL(A)

 

Une fois le PPL acquis, le brevet de pilote privé avion est valable 24 mois outre le certificat médical qui lui est valable 24 mois pour les pilotes de moins de 40 ans et 12 mois pour les pilotes de plus de 40 ans. Le PPL se renouvelle auprès du service des licences du district éronautique de votre région pour une période de même durée sous réserve que vous remplissiez les conditions d’aptitude physique exigée. Le pilote devra justifier dans les 12 derniers mois précédant la demande de renouvellement, de 12 heures de vol en qualité de pilote commandant de bord avion, de 12 décollages, de 12 atterrissages et d’effectuer un vol d’entraînement d’une heure, au moins, avec un FI (il n’est pas nécessaire que ce soit un FE) . Il faudra faire attention de bien proroger sa licence (plus exactement sa qualification de classe monomoteur à piston) avant la date d’expiration. Si celle-ci est dépassée, le pilote devra subir un contrôle en vol par un FE dans les 3 mois précédant l’expiration

 

 

 


Previous page: AeroGest
Page suivante : Les avions de l'Aéro-Club


agora club