News

aot 7, 2018

WHELLBARROWING


Le "brouettage" en Anglais.. Qui n'a pas connu cette difficulté de conserver l'axe de piste en atterrissant un peu vite ? ..

Phénomène différent du "SHIMMY" ( entrée en "résonnance" du train avant à une fréquence élevée ), le wheelbarrowing peut vous conduire directement à la sortie de piste, que ce soit à l'atterrissage comme au décollage..

Catégorie : General
Posté par : admin

A ces deux phénomènes ayant des causes différentes, il faut appliquer des actions appropriées.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

 

Le bouettage est un problème qui peut survenir lorsqu'un pilote exerce une pression excessive sur le train avant avec un avion à train tricycle pendant le décollage ou l’atterrissage. Une action vers l'avant sur le manche entraîne une force ascendante sur la gouverne de profondeur de l'aéronef, transférant ainsi le poids des roues principales du train d'atterrissage à la roue avant. L'avion devient alors aussi instable qu'une brouette roulant sur une seule roue et le contrôle directionnel est compromis.

En fonction de la sévérité des oscillations, l’avion peut être très endommagé: l'hélice d’un avion monomoteur peut heurter le sol, l’endommager et le moteur. La roue avant peut s’effondrer car elle n’est pas du tout conçue pour supporter tout le poids de l’avion. Une aile peut également être endommagée en heurtant le sol lorsque l’avion pivote sur la roue avant et une roue principale.

Le brouettage peut aussi être provoquée sur un avion à train tricycle lorsque le rayon de braquage est trop élevé pour la vitesse de l’appareil au sol - un peu comme si un enfant effectuait un virage trop serré sur un tricycle. Le problème est aggravé lorsque les freins sont appliqués pendant le virage.

IP739 : Au sol, ne faites pas la brouette ! Vidéos et rapports du BEA

 

Rédigé le Dimanche 1 Octobre 2017 | Lu 1953 fois

 

Le « Wheelbarrowing », expression imagée et pertinente décrivant un comportement caractéristique d’avions à train tricycle, est d’actualité ce mois-ci après plusieurs pertes de contrôle à l’atterrissage.


 

Deux accidents de Dr 400 pour lesquels le phénomène a été identifié par le BEA.

  1. Exemple BEA n°1

 

https://www.bea.aero/uploads/tx_elydbrapports/BEA2017-0139.pdf


Une vitesse excessive en approche en DR 400, 140 km/h (alors que 1,3 VS0 valait 110 km/h), avec les pleins volets (VFE ?), conduit le pilote à poser l’appareil sur la roulette de nez. Devenu incontrôlable l’avion se déporte sur la gauche et sort de piste.

  1. Exemple BEA n°2

 

https://www.bea.aero/uploads/tx_elydbrapports/BEA2016-0388_01.pdf


Un atterrissage long imposé au pilote d’un DR 253, une courte finale trop rapide (145 km/h, vitesse estimée par le BEA), produisent un atterrissage mal contrôlé par un pilote peu expérimenté et sur un terrain à la surface bosselée. Le manche maintenu secteur avant, l’appui excessif sur la roulette de nez révélé par son enfoncement dans la piste meuble, conduisent le BEA à envisager la possibilité du phénomène de wheelbarrowing.

3 vidéos : A ne pas imiter en DR400 !


https://www.youtube.com/watch?v=TSjV7DQqoBA


https://www.youtube.com/watch?v=1_Y0sAQ9gZI


https://www.youtube.com/watch?v=jgD6kRScDik


Previous page: Modules
Page suivante : Menu Manager


agora club